Distorsion guitare [Partie 2 – Idée primaire]

Pour rappel, j’essaye de faire une distorsion logarithmique, et non écrêté.

Piste de l’amplificateur logarithmique :

Mon élément de base est le montage amplificateur logarithmique à base d’AOP (wikipedia) :

Basic op-amp diode log converter.
{\displaystyle V_{\text{out}}=-V_{\text{T}}\ln \left({\frac {V_{\text{in}}}{I_{\text{S}}\,R}}\right)}

Ce montage tel quel n’est pas exploitable pour mon besoin, en effet il ne gère pas les tensions négatives.

Comment est généré le Logarithme ?

D’où viens le logarithme népérien dans ce montage ?
De la diode, qui se modélise selon l’équation de Shockley.

{\displaystyle I=I_{0}\left[\mathrm {\exp } \left({\frac {V_{j}}{nV_{0}}}\right)-1\right]}

Là on voit que le courant traversant la diode peut être exprimer par exponentiel de la tension.

Donc les diodes utilisées en distortions font déjà des logarithme ?
Diodes utilisées dans l’OD-1 : 1S2473.
Caractéristique Tension courrant :

Diodes de la boss DS1 1N4148 :

L’echelle de courant est en Log(10), De 1uA pour 275mv à 100uA pour 500mv et ensuite 10mA pour 735mv, nous avons là un beau log.

L’idée est de transformer la tension amplifiée en courant, il ne sert à rien d’essayer de fournir 10V à la diode, à part courcircuité l’aop, et au final faire saturer l’aop.

Conclusion :

Je vais essayer de partir sur des 1N4148, qui semble fournir une bonne réponse Vf = KLn(If).
Le but va être de récupérer le signal guitare, le transformer en équivalent courant, pour récupérer la tension aux bornes des diodes.

Leave a Reply

Close Menu